LE POISSON DU SAMEDI :

Posté par carpekoi le 9 mai 2009

tanchecopyright.jpg La tanche est un poisson combatif, pour les pêcheurs au coup, c’est un poisson magnifique.

Description  

La tanche est trapue, ovale et recouverte de petites écailles profondément incrustées dans une peau épaisse et visqueuse. Elle a deux barbillons aux coins des lèvres. Les nageoires sont arrondies à leur extrémité. Chez le mâle, les nageoires ventrales deviennent plus épaisses et plus longues jusqu’à atteindre l’orifice uro-génital. Le dos va du vert olive au vert brun. Les flancs prennent une couleur irisée et le ventre est jaunâtre. L’œil est petit et de couleur jaune vif à orangé.   

Dimensions 

La tanche grandit lentement, à 3 ou 4 ans, elle atteint sa maturité, elle pèse alors de 500g à 1kg. 
Les individus de taille exceptionnelle atteignent 60 cm, et pèsent jusqu’à 6kg.
Record Pêche et Poissons = 4,450kg.  

Morphologie 

95 à 110 écailles sur la ligne latérale. 

Habitat 

La tanche préfère les rivières lentes, les étangs peu profonds, et les lacs de basse altitude. Elle aime les eaux à fond vaseux, de préférence assez chaudes, envahies de végétation. 

Comportement  

La tanche s’alimente la nuit en fouillant la vase à la recherche de larves d’insectes, de divers mollusques et de végétaux tendres. Elle ne se nourrit qu’en été et passe l’hiver immobile sur le fond, en une sorte de somnolence léthargique. Plus résistante que la carpe, elle supporte mieux les faibles concentrations en oxygène et peut rester longtemps vivante hors de l’eau.  

Elle se déplace souvent en banc de quelques individus. La tanche trahi sa présence par les bulles de gaz qui s’échappent de la vase qu’elle fouille. Les meilleurs moments pour la pêcher sont le matin très tôt et le soir. Mais l’été elle mord à toutes heures, j’en ai pris en plein midi dans le Lot. 

Reproduction  

En période de frai, la tanche perd sa réserve et sa prudence. De mai à août, quand l’eau atteint 16° à 18°, elle se reproduit plusieurs fois (jusqu’à 9 fois durant les étés chauds). Une femelle de 500g pond environ 300 000 œufs de 0,8 à 1mm de diamètre qu’elle dépose dans la végétation. Après 5 à 8 jours d’incubation, les alevins naissent et, grâce à leur organisme adhésif, se fixent sur les plantes aquatiques. Il s’en libéreront qu’après résorption complète de la vésicule vitelline, partie de l’œuf qui demeure accrochée à l’alevin et qui constitue sa réserve de nourriture. 

Laisser un commentaire

 

Au pays de l'imaginaire. |
QUAD NEUF 44 |
Nurserie du Premier Sourire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Jonchère, au coeur des M...
| L_estpasbellelavie
| Ma chaumière à Sainte Cécile