LE SECOND POISSON DU JOUR: LA BREME

Posté par carpekoi le 10 mai 2009

breme17kg.jpg La brême est aussi appelée « plaquette »

elle n’est pas très commune dans notre étang mais certain en ont déjà capturées quelques une.

Description  

Corps très élevé, aplati latéralement (d’où son surnom de plateau). Anale très longue. La caudale, très échancrée, présente un lobe inférieur plus long que le supérieur. La tête est petite, la bouche est protractile (elle se déplie vers l’avant). L’œil est relativement petit. Un mucus abondant recouvre le corps. Le dos est gris-vert avec des reflets, flancs gris brunâtre, nageoires teintées de violet. 

Dimensions  

Taille courante 40 à plus de 50 cm, poids entre 0,5 et 2,5 kg et jusqu’à plus de 5 kg. Spécimen à partir de 3,5 kg.
Record Pêche et Poissons = 5,780kg.   

La brème bordelière est plus petite elle mesure au maximum 30 cm. 

Morphologie  

51 à 61 écailles sur la ligne latérale, 24 à 30 rayons sur la nageoire anale. 

Habitat  

Vit en petits groupes dans les endroits profonds, calmes et herbeux des étangs, rivières, canaux et lacs de basse altitude. 

Distribution   

Partout en France, plus rare dans le sud-est. La brème bordelière est une autre espèce plus répandue dans le sud-ouest de la France. Elle est plus petite, à les yeux plus grands et les nageoires teintées de rouge.  

Comportement  

La brème se nourrit d’animalcules (crustacés, mollusques, larves d’insectes) et de débris de végétaux qu’elle trouve dans la vase du fond. Les brèmes adultes se nourrissent selon deux modes. Sur le fond en utilisant leur bouche protractile pour creuser dans le sol et pour filtrer les aliments. Quand il n’y a pas assez d’invertébrés sur le fond, elles mangent les daphnies entre deux eaux.  

Elles préfèrent les lacs, les rivières au courant lent, les canaux, et sont souvent en compétition alimentaire avec les carpes qui fréquentent les mêmes habitats. 

Les brèmes se déplacent en banc. Elles se nourrissent plus particulièrement pendant les mois chauds, mais on peut la pêcher toute l’année.
Elle vit 15 à 20 ans. 

Reproduction  

Le mâle est mâture à 2 ans, les femelles entre 3 et 5 ans. 

La ponte a lieu en mai-juin. La femelle dépose 40.000 œufs (par kilo de son poids) dans les plantes aquatiques. A cette époque, les mâles sont couverts de bouton blancs appelés « boutons de noces », ils deviennent agressifs et défendent un petit territoire. 

Hybridation possible avec le gardon et le rotengle, les hybrides ne sont pas fertiles. Les plaquettes sont parfois confondues avec les hybrides de gardon et de brème. 

 

Laisser un commentaire

 

Au pays de l'imaginaire. |
QUAD NEUF 44 |
Nurserie du Premier Sourire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Jonchère, au coeur des M...
| L_estpasbellelavie
| Ma chaumière à Sainte Cécile